le meilleur des sorties pour enfants

Kidiklik a testé : un long week-end de septembre sur l'Ile de Groix

Les bienfaits d'une île sur le moral !

Je crois que nous sommes nombreux à être dans ce cas, et tout ceux qui ont eu la chance de séjourner sur une petite île vous le diront : "Si tu savais ce que c'est apaisant... !" Et Groix ne fait pas exeption, il règne une atmosphère particulière sur une île comme celle là : l'impression d'entrer dans une bulle de sérénité à peine débarqué. Impression encore plus forte après le départ du dernier bateau. Nous avons décidé de nous fondre dans le paysage et pour cela, nous avons loué des vélos. Après avoir longuement vérifié que la petite était bien sanglée sur son siège à l'arrière de la bicyclette de papa, j'ai du faire quelques tour de roues pour me sentir à l'aise sur ma selle, mais vous savez ce qu'on dit : "C'est comme le vélo ...!" Roulez jeunesse !

Au programme : plage, plage et re-plage !

Au programme : plage, plage et re-plage !

Bon pas très original, certes, mais tellement agréable !

Après notre balade à vélo, lors de laquelle nous avons trouvé de quoi pique-niquer, nous avons échoué sur une petite crique déserte (septembre oblige !) et à l'abri du vent. Nous pensions seulement y déjeuner puis repartir, finalement, nous y sommes restés tout l'après midi. Un après-midi à base de châteaux de sable, de "Han, t'as vu le bateau là bas ?!" et autres trempages de pieds dans les vagues. 

 

Un peu d'Histoire entre deux pâtés de sable

Un peu d'Histoire entre deux pâtés de sable

Après une première nuit chez un adorable couple de groisillon, nous avons profité des Journées du Patrimoine pour visiter le phare de Pen Men. Nous avons été surpris d'apprendre que ce phare, batî dans les années 1830, est le plus puissant du département.

Personnellement, et j'ai un peu honte de l'avouer, mais je n'avais jamais mis les pieds dans un phare. C'est assez impressionnant, car on ne peut pas s'empêcher d'imaginer la vie des gardiens avant qu'il soit automatisé. La machinerie occupe beaucoup plus de place que les lieux de vie ! On imagine aisément l'ostérité des lieux à l'époque et l'isolement que devaient affonter les gardiens !

Les sentiers côtiers : à pieds !

Les sentiers côtiers : à pieds !

L'après--midi du dernier jour, nous avons abandonné nos montures pour partir à la découverte des sentiers côtiers de lIle de Groix. Les vélos ne sont pas autorisés à y circuler, oubliez également la poussette. Au délà de la fragilité du site, l'espace n'est accessible qu'à pieds ! Les portes-bébés, ça sert aussi à ça !

Je conseille vraiment à toutes les personnes en visite à Groix de prendre le temps de parcourir ses sentiers. Les paysages sont sublimes et la nature vraiment respectée. C'est agréable de voir qu'il y a encore des endroits comme celui-là : protégés des assauts de l'Homme !

Bye bye sweet island !

Trois jours, ça passe vite ! Et il est temps de rentrer... Avec un petit pincement au coeur en laissant l'Ile de Groix derrière nous. Une chose est sûre : on reviendra !!

Retour haut de page

Jacob et les chiens qui parlent